J'ai déjà entamé le dernier semestre de cette nouvelle grossesse et si je me suis longtemps dit qu'une fois qu'on avait vécu une première grossesse on devait être rodé, je ne peux au final faire qu'un seul constat : chaque grossesse est unique.

Cette seconde grossesse a tout d'abord commencé très différemment de la première. Elle a été moins soudaine et je l'ai plus attendu (faut dire que pour la première j'étais tombée enceinte dès le premier mois d'essai -chose que je n'avais pas du tout anticipée et qui m'a un peu compliqué les choses niveau boulot mais bref passons- donc cela aurait été de toute façon difficile de faire encore plus rapide). J'ai dû au début faire plusieurs prises de sang pour vérifier la bonne évolution du taux HCG. Je ne l'avais pas du tout fait pour la chouquette et du coup cela m'a pas mal angoissée, j'avais peur de la fausse couche, que ça n'évolue pas correctement et le fait que le test urinaire était négatif n'a pas aidé (il a fini par enfin marquer un petit +).

J'ai également appris cette grossesse presque en même temps qu'on découvrait le cancer de ma mère. Pas évident de se réjouir dans ces moments mais j'ai voulu voir ce petit bébé comme le signe que la vie prends toujours le dessus et qu'il ne pouvait être qu'annonciateur de belles choses pour l'avenir.

babybump

Alors, cette deuxième grossesse voici ce qu'elle a changé par rapport à la première : 

Un bébé qui s'est très tôt manifesté : dès la fin du premier semestre, j'ai commencé à sentir bébé. J'ai trouvé ça assez fou vu sa petite taille, mais très vite je n'avais plus de doute c'était bien lui. Dès le 4ème mois, je le sentais très nettement commençer à donner des coups. Le sentir bouger aussi tôt m'a beaucoup rassuré et j'avoue que cette sensation m'avait manqué même si désormais il tape vraiment fort parfois 0-0. 

Un utérus plus "irritable" : le second semestre a également été marqué par le début des contractions, chose que je n'avais connue qu'en fin de grossesse pour la chouquette. Cela m'a valu un petit tour à la mat pour vérifier que tout allait bien et que Mr ne comptait pas faire de sortir anticipée. Heureusement mes contractions n'agissent pas sur le col mais elles ne sont pas toujours faciles à vivre au quotidien.

Beaucoup de fatigue : durant le premier semestre, j'avais l'impression d'être un zombie tellement l'envie de dormir était omniprésente. Je me levais crevée. Cela va un peu mieux depuis quelques semaines mais globalement je suis beaucoup plus fatiguée que pour ma première grossesse car désormais je dois m'occuper de la chouquette quand je rentre du boulot, impossible de se poser sur le canapé et comater !

Une chouquette à gérer : la chouquette a désormais un peu plus de deux ans et même si elle a beaucoup gagné en autonomie elle reste encore une toute petite qui demande beaucoup d'attention et qui adore qu'on la porte. M'occuper d'elle est assez fatiguant car c'est une petite boule d'énergie et qu'elle est plein dans sa crise des deuz. Il faut avoir l'oeil sur elle en permanence et elle ne comprend pas vraiment mon evie de me poser parfois ni le fait que cela devient difficile pour moi de la porter, de me plier en 4 pour mettre ses chaussures,... Pour moi c'est clairement ce qui change le plus de ma première grossesse où à part m'occuper de ma petite personne je n'avais pas trop d'autre priorité xd.

Des envies différentes : niveau alimentation, j'ai durant cette seconde grossesse une envie permanente de manger et surtout du sucré. Je suis obligée de me contrôler et de faire attention mais c'est assez terrible. Je n'ai pas ce souvenir pour la chouquette mais je flippe un peu d'aller sur la balance chaque mois... 

Une peau moins capricieuse : ma première grossesse s'était accompagnée de pleins de jolis boutons en mode retour à l'adolescence qui avaient duré jusqu'à la fin du second semestre et je n'étais vraiment pas pressée de revivre cela. Heureusement pour cette grossesse à part une peau hyper sèche que je dois crémer matin et soir si je veux éviter qu'elle ne tiraille trop, quasiment aucun bouton alleluia, je ferais tout pour garder cette peau toute l'année ^^

Un bidou qui s'arrondit (un peu) plus vite : Pour la chouquette j'avais dû attendre le 5ème mois pour qu'on voit enfin ma grossesse, ce qui m'avait assez frustré à l'époque. Pour babyboy mon bidou s'est vu un peu plus vite mais ça n'a pas été non plus spectaculaire. On dit souvent que le ventre est plus rapidement gros lors d'une seconde grossesse. Chez moi il est peu plus gros certes mais cela reste un petit bidou, je me suis fait une raison ^^ Remarque je crois qu'au final c'est plus simple au quotidien.

Une vessie en mousse : bon nous ne rentrerons pas dans les détails concernant ce point (oui je sais je suis sympa je vous épargne) mais clairement je sens que mon périnée a morflé de la première grossesse et que malgré la rééducation il n'est plus au top, je sais ce qu'il me reste à faire quand bébé sera né...

Petit garçon/Petite fille : une autre différence majeur de cette grossesse c'est que j'attends cette fois ci un petit babyboy comme vous l'avez compris, physiologiquement cela ne change rien bien entendu mais socialement cela est différent. Le choix du roi diront certains. Pour notre part nous sommes ravis (et on l'aurait été aussi avec une seconde fille) même si au début ça m'a fait bizarre d'imaginer un petit garçon : je ne sais faire que pour une fille moi ! Le plus dur a été le choix du prénom, j'avais plein d'idées pour une fille mais alors pour un garçon c'était un peu le néant. 

Globalement si je peux retenir un point commun sur ces deux grossesses c'est que pour l'instant j'ai de la chance car elles se passent globalement bien et j'ai hâte de pouvoir profiter pleinement de cette seconde,qui sera sans doute la dernière, dès le début de mon congés mat qui arrivera à la fin du mois.

Et vous, comment ce sont passées vos grossesses ? Assez semblables ou radicalement différentes ?