Il y a une semaine, le jour de ses quatorze mois littlegirl tétait pour la dernière fois. Un sevrage en douceur initié par elle. Je savais depuis quelques semaines que notre allaitement touchait à sa fin. Aujourd’hui c’est un mélange de sentiment qui se lie à ce sevrage. D’un côté je suis contente que ce soit ma fille qui ait décidé de ne plus demander à téter, cela m’a retiré tout sentiment de culpabilité que j’aurais pu avoir si c’est moi qui avais décidé de la sevrer. De l’autre côté, la fin de cet allaitement est plus difficile à accepter que je ne l’aurais pensé.

Pendant 13 mois notre relation s’est construite autour de cet allaitement. Les trois premiers mois,  ce lient lacté a rythmé ma journée et mes nuits. A la reprise du boulot,  j’ai tiré mon lait plusieurs heures chaque jour pour pouvoir continuer un allaitement exclusif. Parfois fatiguée, j’ai tenu le coup pour elle, pour lui donner le meilleur. Pouvoir chaque soir remplir ses petits biberons de lait a été ma petite fierté, une façon de me dire que je ne l’abandonnais pas totalement malgré la reprise du travail. Il y a eu ces retrouvailles chaque soir où à ma vue littlegirl sauté littéralement sur place et réclamait sa tétée.

babbybiberon

Je retiendrais tout cela de l'allaitement, un lien si magique entre une maman et son bébé. Je savais que notre allaitement ne serait pas éternel mais je pensais qu'il durerait peut être encore quelques mois. Ma puce en a décidé autrement mais j'ai vraiment profité de ces mois entrelacés de ce lient lacté, je n'ai aucun regret concernant cet allaitement et c'est sans doute cela le plus important. Moi qui pensais au départ n'allait pas plus de trois mois, j'en aurais finalement allaité treize.

Il y a un mois, littlegirl a commencé a boudé les tétées du matin, elle demandait toujours autant sa tétée mais ne buvait plus que quelques minutes. Du coup vers les alentours de 10h son petit ventre commençait à crier famine. On a donc commencé à lui proposer un biberon toujours après la tétée, au début de 60 mL puis petit à petit de plus en plus grand. Elle qui jusqu'à alors boudait le biberon a commencé à se jeter littéralement dessus au point de plus vraiment vouloir téter le matin. Quant à la tétée du soir, elle ne l'a tout simplement plus réclamée.

Un sevrage sans doute initié par le biberon mais qui s'est fait sur un bon mois, de quoi m'adapter pour elle et pour moi aussi. Je n'ai eu aucune douleur particulière suite à cet arrêt sachant que depuis plusieurs mois littlegirl n'acceptait déjà plus que de téter un seul sein -allez savoir pourquoi-. 

Ainsi s'achève notre allaitement, j'espère pouvoir recommencer cette jolie expérience dans quelques mois/années, la vie nous réserve souvent de jolies surprises.

Et vous, comment s'est passer le sevrage si vous avez allaité ?