Je crois que je n'ai jamais autant galéré à faire une introduction d'article alors je me la jouerais brève, puisque rien qu'en lisant le titre beaucoup d'entre vous aurez sans doute deviné que cet article ne parlera pas  de mon dernière craquage de slip en matière d'achats de cosmétiques, make up et autres futilités (comme dirait l'homme) mais de ce qui a été - sans compter bien entendu - le jour où j'ai tenu fébrilement dans mes mains la longe de celle qui était devenue ma jument- l'arrivé de Farel mon sacré con de birmanie-mon mariage- la fois où j'ai réalisé que j'avais dépassé les 100 vernis OPI (ceci n'étant bien entendu pas dans l'ordre) la plus belle nouvelle de ma vie : j'attends un petit bébé.

the_hand_that_rocks_the_cradle_by_angelofligth

Photo owner : Angeloflight 

Même moi j'ai du mal à croire, ce petit bébé est arrivé si vite, je l'ai tant désiré et lui ne s'est vraiment pas fait attendre pour le coup. Mais d'entendre son petit coeur battre (si vite) m'a rassuré, petit bébé est bien là, bien installé (au passage si tu pouvais arrêter de m'écrabouiller la vessie j'apprécierais, quoi on sait jamais qu'il passe par là ;-) ) avec ses petits cotons tige (c'est ainsi que chéri a décrit les bras et jambes de bébé foetus à l'échographie et j'ai trouvé ça si mignon).

C'est fou ce que l'on devient niaise une fois enceinte, à croire que nos neurones se transforment en neurons de bisounours. On s'extasie devant les petits lits, les petits habits,..., car tout est si petit et si mignon.

Notre petit bout ne pointera son nez dehors qu'en novembre, un bébé d'hiver le pauvre il risque d'être comme sa mère un vrai frileux ^^, mais il parait que le temps passe super vite quand on est enceinte. En tout cas les premiers mois m'ont semblé une éternité, à devoir cacher mes nausées et autres petits plaisirs de la grossesse à mes collègues et à tenir sa langue pour ne pas le dire à la terre entière. On a tellement envie d'annoncer ce grand bonheur.

D'ici quelques mois nous serons trois mais en attendant j'ai vraiment envie de profiter à fond de ma grossesse (même si ce n'est pas tous les jours du bonheur), je suis si heureuse d'accueillir un petit bébé. Il y a un an je me battais contre ma santé pourrie, j'étais épuisée aussi bien physiquement que moralement. Ce bébé c'est une revanche sur tout ça, je veux le cocooner, en prendre soin et lui offrir une belle vie. Il est si petit mais c'est fou comme je l'aime déjà tellement.

En attendant, on commence doucement à chercher des idées de décoration pour la chambre, un prénom (et dieu que c'est compliqué), et je commence à expliquer à mes chachous qu'ils devront apprendre à partager leur maman ^^

Je voulais vraiment partager cette jolie nouvelle avec vous et si vous vous souvenez de mon article où je me demandais si l'on pouvait vraiment concilier vie de mère et vie professionnelle, je ne me suis pas vraiment posée la question de savoir si c'était le bon moment pour avoir un bébé car nous le voulions tant que c'était devenue une évidence et c'est sans doute mieux ainsi...